Agreement par couple etranger

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.
Répondre
Alex_01
Messages : 1
Enregistré le : jeu. 11 mars 2021 20:54

Agreement par couple etranger

Message non lu par Alex_01 »

Bonjour,
c'est la premiere fois que j'ecrive sur le forum car j'aurai besoin de me confronter avec les parents,
mais aussi avec les couples qui sont en cours de faire l'agreement.
Nous avons pris la decision d'adopter l'annèe passé apres des inseminations qui n'ont pas marchè, nous avons decidè de ne pas porsuivre avec la PMA mais on s'est orientè vite sur l'adoption.

Nous aurions les rendez-vous avec la psy dans le mois de mai et avec l'AS à juin.
Nous sommes un peu préoccupés par la rencontre avec la psychologue, principalement à cause de la langue. Nous habitons en France depuis 2014, mon mari avant aussi, mais nous vivons dans un endroit avec une communautè internationale et donc nous parlons plutot en anglais.
Pour notre travail, l'anglais c'etait suffisant mais nous avons appris aussi le francais (niveau B2) car nous avons decidè de continuer ici notre vie. Mais toutes notres activitè sont liè aux etrangers et donc nous continuons plutot à parler en anglais.

Est-ce que ca sera un probleme avec la psy? Nous avons peur de ne pas choisir les mots "corrects".
Par telephone elle nous a proposè un interprete, je ne pense pas que notre francais est si mal (surement la prononciation est horrible).
Si d'un cotè l'interprete peux aider à nous faire comprendre, de l'autre cotè nous craignons que ca pourrait indiquer que nous ne sommes pas trop a integrè dans le contexte sociale.

Et surtout, comment c'est passè au niveau de la langue avec l'accueil d'un enfant etranger?
Nous nous s'orientons plutot sur 0-2 ans de l'etranger, parlant italien ou espagnol, (nous avons 36 ans tous les deux, sans enfants).
On craigne un peu avec l'adoption d'un pupil francais, il sera difficile de bien accueillir un enfant plus grande en plus qui parle "le francais enfantin" quand nous ne le parlons pas?
Est ce que vous avez eu une experience similaire?

Malheureusement nous avons ratè la reunion pour s'eclaircir les idees pour ce qui regarde l'adoption à l'etranger ou en France mais nous esperions que l'assistante sociale nous aidera et de trouver ici sur le forum plus infos!

Merci à tous pour avoir lu notre papyre...

Bonne soiree!
A.
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1223
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Agreement par couple etranger

Message non lu par Patricia01 »

Si ça peut vous rassurer : la langue ne sera pas un obstacle pour l'agrément. Je vis dans un département frontalier et je sais qu'on délivre parfois des agréments à des non-francophones, puisqu'ils résident en France. Il y a la possibilité de solliciter un interprète si vous avez peur d'être mal compris, on vous le proposera certainement s'ils savent que le français n'est pas une langue que vous maîtrisez bien.
Le manque de maîtrise du français sera peut-être un frein pour les conseils de famille... mais d'ici à ce qu'on vous propose un enfant (4-5 ans?), vous aurez progressé ! Et puisque vous êtes un couple jeune et sans enfant, je pense que vous avez des chances d'être acceptés pour l'adoption d'un tout-petit.
Bon courage pour les démarches !
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 15 et 11 ans
1+1+1
Messages : 4
Enregistré le : dim. 6 sept. 2020 19:59

Re: Agreement par couple etranger

Message non lu par 1+1+1 »

Hello!
Ici couple franco-américain! Pour nous, la langue n’est pas un problème pour les entretiens à l’agrément.
Parfois l’un de nous a besoin de traduction mais dans l’ensemble, pas de frustration de notre côté comme du leur. Je pense que si ça devenait un frein au bon déroulement des entretiens, on nous demanderait de faire intervenir un interprète.
Une chose par contre, lorsque nous avons parler qu’il est préférable de se voir confier un enfant très jeune pour qu’il apprenne rapidement les deux langues, on nous a dit que si l’enfant n’avait pas envie de parler l’anglais car il est né en france… il faudra faire avec.
Bon… l’essentiel c’est qu’il le comprenne.

Best wishes!!
Répondre