1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.
Répondre
Madmioute
Messages : 5
Enregistré le : ven. 8 juil. 2022 11:19
emailpersonnel : mathilde.jacquot90@gmail.com

1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Madmioute »

Bonjour à tout.e.s

Avec Mon compagnon nous venons de réaliser en début de semaine notre premier entretien avec L'assistante Sociale et je suis déjà complément chamboulée et multitudes de questions me taraudent ...

Nous sommes en couple depuis 16 ans dont 12 ans de vie commune. Jai 32 ans et lui 36. Ensemble nous avons une petite fille de 5 ans 1/2 que nous avons eu sans difficulté. Le question du deuxième enfant se pose depuis environ 2 ans, mais nous savons depuis la naissance de notre fille que nous ne souhaitons pas d'autre enfant biologique. C'est notre bébé et avons construit un lien unique qui nous appartient à tous les 3, c'est extrêmement précieux et cela doit le rester, c'est notre histoire.

Nous avons le profond désir de créer un lien de filiation en passant par un autre parcours qui sera lui aussi unique, précieux et différent. Une nouvelle Histoire pour créer un lien de filiation. Aucune comparaison possible des parcours et en même temps, une très grande force à donner dans chacun d'eux. Nous fonctionnons comme ça.

Notre demande s'oriente pour le moment sur un enfant âgé de 3 à 6 ans. Clairement, notre deuxième enfant sera issu de l'adoption ou nous resterons tous les 3.

Nous sommes en début de procédure mais nous parlons de manière très simple de ce projet à notre fille. Nous avons toujours fait en sorte de cultiver notre bien être à 3 sans faire grandir chez notre fille un sentiment de manque du petit frère ou de la petite sœur, ne sachant pas ce que la vie nous réserve. Nous sommes très soucieux de ne pas lui faire idéaliser de relation et de lui présenter la très grande diversité des familles dans le but de ne pas lui mettre des schémas en tête trop rigides. familles sans enfant, avec 1 enfant,2,3 mono, homo parentale divorcé etc ..... a chacune ses avantages et inconvénients, aucun idéal.

Aussi, nous sommes convaincus que l'une des conditions indispensable à l'adoption d'un enfant est, au départ une famille heureuse. Comment se lancer dans un tel projet si nous ne sommes déjà par heureux dans notre vie à 3? Donc la question du risque pris de tout déséquilibré est très présent et me met dans un sentiment très ambivalent : situation familial idéale pour adopter / risque de tout casser. Je pense que c'est normal d'envisager tout cela, le désir est plus fort et nous savons pertinemment que le parcours et long et utile / nécessaire à la réflexion. Comment avez vous géré cela ?

Avec mon compagnon nous sommes tout deux seconde de fratrie, nous ne savons donc pas ce que c'est que d'être aînée, de voir nos parents s'occuper d'un autre. Notre fille, au regard de ce projet d'adoption exprime des peurs (que je pense tout à fait normales) concernant la modification de notre structure familiale, nous l'entendons, nous la comprenons; Nous lui expliquons que ce sera notre travail à nous de parent, de veiller à s'occuper d'elle toujours. Elle trouve le projet beau parce que nous lui avons expliqué sans idéaliser jamais, ce qu'était l'adoption. Nous lui avons lancé des pistes.

Nous pensons que pour que cela se passe au mieux il est important que
- les enfants déjà présents dans la famille ne doivent pas subir l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur de façon complétement passive. Quel sentiment d'impuissance et d'injustice ?

Comment intégrer son enfant dans son projet d'adoption? comment le rendre acteur et dans quelles limites ? je ne trouve rien sur le sujet comment avez-vous fait ? quelles difficultés avez-vous rencontré ?

Je vous remercie
Fifoune
Messages : 349
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Cadre
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Fifoune »

Bonjour et bienvenue !

Vous avez conscience que l'adoption bouleverse l'équilibre du foyer, c'est une bonne chose, et il faut s'y préparer au mieux comme vous le faites.

Après, il faut avoir conscience que l'adoption est un parcours long, voire très long, sans certitude d'aboutir (surtout quand on est déjà parents, et pas mariés comme vous semblez l'être). Aussi, c'est bien d'en parler, mais aussi d'apprendre à gérer la temporalité : votre projet risque de ne pas aboutir avant plusieurs années, c'est un délai très long à gérer pour un enfant, donc c'est bien d'en parler, mais pas en excès non plus car cela génère des attentes qu'il ne faut pas non plus risquer de décevoir. Par ailleurs, les questions et appréhensions de votre fille vont évoluer au fil de temps, peut être qu'elle entrera dans l'adolescence quand elle deviendra grande soeur, ses problématiques auront changé...

Bonne réflexion,
Delphine
Delphine (44 ans) maman d'une puce de 17 ans (Haïti, 2009), d'un grand gars de 12 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 7 ans (France, 2019).
Madmioute
Messages : 5
Enregistré le : ven. 8 juil. 2022 11:19
emailpersonnel : mathilde.jacquot90@gmail.com

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Madmioute »

Bonjour,
Merci pour votre réponse,
Je suis de même avis que vous. Nous nous marions en septembre cette année

En fait j'ai envie de pouvoir montrer au TS que nous avons pensé à tout ... Il faut que nous soyons réalistes et que nous montrions que nous avons bien pris en compte tout cela pour notre fille.

A vrai dire pour le moment étant petite, elle n'a pas vraiment envie de céder de la place ;) je sais que ça évoluera comme vous dîtes.

Je pense que les services de protections de l'enfance sont aujourd'hui plus enclins à accepter des profils de famille plus divers. J'imagine que pour certains enfants, il peut être jugé bénéfique de le mettre en relation avec une famille avec enfant.

Dans notre département, 90% des dossiers d'agrément sont pour des bébés... Je ne sais pas trop quoi en penser j'ai du mal à comprendre que ça puisse jouer en notre défaveur dans le sens où je pense que ça peut également être structurant.

Dans notre cas, c'est peut être très utopiste de notre part, mais nous pensons que la singularité des parcours de nos enfants pourront vraiment être transformé en grande force (notre rêve ultime c'est ça !)

Je suis tout à fait d'accord avec vous sur la temporalité, c'est déjà compliqué pour nous de l'appréhender !!! On va dire qu'avec un enfant ça aide à accepter . En fait on souhaite qu'elle entende parler du parcours que nous réalisons pour que ce ne soit pas ''non su'' car ça va faire parti de notre histoire quelqu'en soit l'aboutissement. Elle est très fine et sent bien que nous étions chamboulé des le premier rendez vous. Il faut mettre des mots

Je cherche à avoir des exemples/ propositions / témoignages d'adaptation de construction de fratrie.
Fifoune
Messages : 349
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Cadre
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Fifoune »

Il faut avoir en tête qu'il y a en réalité très peu d'enfants adoptables entre 3 et 6 ans. Les enfants adoptés en France sont soit des bébés nés sous le secret, soit des enfants de plus de 4/5 ans (le temps des procédures judiciaires). Certes il y en a de + en + (grâce à la loi de 2016 sur le délaissement parental), mais cela dépend encore beaucoup des départements. Mais même pour ces enfants là, il y a + d'adoptants en attente que d'enfants proposés, donc l'attente reste longue.
Par ailleurs, il faut avoir en tête que ce sont des enfants qui ont souvent connu une ou plusieurs ruptures (selon leurs parcours) et pour lesquels l'intégration dans un foyer et l'attachement peuvent être difficile ; les familles sont donc choisies en fonction de leur préparation et de leur ouverture à ces particularités sociales. Mais je vous rejoins sur un point : avoir déjà un enfant au foyer peut être vu comme un facteur aidant à l'intégration, donc plutôt une bonne chose dans certains cas.

Pour répondre à votre question sur les fratries, nous avons adoptés 3 enfants en 3 procédures, et appris qu'il ne fallait pas idéaliser les fratries, car la sauce prend rarement comme on l'imaginait à la base.
Notre fille est arrivée à 4 ans en 2009, en 2010 on lançait un nouvel agrément, en 2011 nous étions apparentés en RDC... et puis tout a été bloqué, nous avons du attendre 2016 pour aller chercher notre fils. Comme je le disais avant, l'attente a usé notre fille, et quand son frère est arrivé, elle avait 11 ans, et elle l'a vu comme un élément qui venait perturber notre vie bien rodée à 3. Elle ne s'est du coup jamais réellement intéressée à lui. En plus ils sont très différents (elle plutot calme et discrète, lui agité et volubile). Les débuts ont été compliqués, et ça l'est encore aujourd'hui.
Nous avons adopté une 3è fois en 2019, un petit garçon de 4 ans en France (donc oui c'est possible ;)), les 2 grands étaient acteurs du projet, et quand il est arrivé (très rapidement pour le coup) ça a pourtant été un nouveau choc pour notre fille car une nouvelle fois il ne correspondait pas à son idéal de petit frère/soeur calme et facile. C'est une nouvelle tornade avec un gros caractère et un parcours chaotique (mais bien appréhendé) qui a bouleversé tout le monde. Heureusement son frère et lui ont tout de suite accroché et sont devenus inséparables, mais ça a isolé la grande (en pleine adolescence en +).

Bref je pense qu'il faut imaginer un max de situations possibles et se préparer au mieux mais ne rien fantasmer, car ça ne se passe jamais comme prévu. Il faut surtout apprendre à s'adapter, et aussi adopter pour soi, et non plus créer une famille idéale (je ne dis pas que c'est votre cas hein ! C'est juste dans l'absolu ;))

Bonne réflexion !
Delphine (44 ans) maman d'une puce de 17 ans (Haïti, 2009), d'un grand gars de 12 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 7 ans (France, 2019).
Madmioute
Messages : 5
Enregistré le : ven. 8 juil. 2022 11:19
emailpersonnel : mathilde.jacquot90@gmail.com

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Madmioute »

Oui c'est quelque chose !!!
Je pense qu'on se pose certainement plus la question dans le cadre d'une adoption que dans une filiation biologique (surement à tord d'ailleurs)

Lors de la réunion d'information on nous a expliqué que notre fille ne serait présente que lors de la visite à domicile. Je ne sais pas si après elle sera vu pour prendre en compte son ressenti etc... Honnêtement je trouve ça plutôt important !

On est loin d'être la famille idéale ahaha mais on s'aime beaucoup et on essaye de faire en sorte de se sentir libre d'être qui nous sommes chacun a notre façon. Notre petite fille est chouette mais pas simple tous les jours huhu

Comment avez vous fait pour rendre vos enfants acteurs du projet ?
Fifoune
Messages : 349
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Cadre
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Fifoune »

Comme je disais, notre fille avait 5 ans quand on a lancé notre 2ème agrément, donc elle avait été vue comme la votre assez brièvement lors de la visite à domicile... et comme elle n'est pas bavarde ça avait été court ! :D De mémoire l'AS avait surtout demandé si elle voulait avoir un petit frère ou une petite soeur et comment elle l'imaginait (rapport à la couleur de peau notamment, à la différence, si le petit frère nous ressemblait à nous et pas à elle, ou l'inverse). Il n'y a pas eu d'autres entretiens, mais honnêtement à ces âges là je pense que ça reste assez abstrait, je ne sais pas si c'est utile d'en faire trop. Après on l'avait tenue au courant des différentes étapes (quand on avait trouvé une OAA, quand on a envoyé le dossier, et bien sur quand on a eu les premières photos). Ensuite il y a eu le blocage, très long, avec beaucoup d'incertitude. On a essayé de tous se protéger, donc en en parlait assez peu à la maison, sauf quand il y avait des nouvelles importantes sur le dossier. Et elle, elle vivait sa vie de pré-ado !

Pour notre dernière procédure les 2 étaient plus grands au moment des entretiens (9 et 14 ans), donc ils ont été vus par l'AS et la psy de mémoire, et les échanges étaient plus nourris. On avait un projet assez ouvert (en terme d'âge et de parcours de vie), donc il y avait des questions sur des hypothèses concrètes, pour savoir comment ils réagiraient. Ca a suscité ensuite pas mal de discussions à la maison sur leur propre histoire et sur les différents parcours de vie (les 2 grands venant de l'étranger, l'idée que le petit dernier vienne de France et ait éventuellement un dossier ouvert les interrogeait par exemple). C'est en ça que je dis qu'ils étaient acteurs, surtout parce qu'ils étaient plus grands et en âge de poser des questions plus précises, de participer davantage au projet et de comprendre les enjeux et implications sur la famille.
Delphine (44 ans) maman d'une puce de 17 ans (Haïti, 2009), d'un grand gars de 12 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 7 ans (France, 2019).
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1280
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Patricia01 »

Pour nous, la fratrie idéale inconsciemment fantasmée n'a pu exister que quelques années.
Nous avons adopté deux fois, à 3 ans d'intervalle, chaque fois des bébés d'environ un an. Lors de la seconde adoption, ce fut un avantage (et aussi une source d'épuisement, mais que de bonheur) d'avoir la grande soeur pendant notre séjour au vietnam : elle faisait rire sa petite soeur perdue et anxieuse, et elle l'a aussi beaucoup fait rire les mois / années suivantes. Mais son handicap (retard mental) les a peu à peu séparées, la petite ayant du mal à tolérer l'hyperactivité de sa soeur, puis du mal à accepter qu'elle doit de facto endosser le rôle de grande soeur.
Aujourd'hui, elles sont toutes deux en pleine adolescence, et c'est la guerre ouverte. Je m'inquiète un peu de l'avenir : je suis consciente que ma grande ne sera jamais autonome, mais que peut-être sa petite soeur ne voudra pas maintenir de lien avec elle quand nous ne serons plus là... Bref, j'ai tiré un trait sur mon rêve de fratrie soudée et heureuse, même si les photos de leurs premières années montrent de grands moments de complicité.

Cela dit, pour revenir au sujet : c'est comme l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur biologique, ça bouleverse tout et ça crée potentiellement une jalousie ; mais c'est possiblement plus difficile du fait des manques affectifs qui ont laissé des traces. Ça sera forcément une révolution complète de la vie de l'aînée, une perte de l'équilibre acquis... mais que ce soit source de plaisir ou de jalousies et de rancoeur, c'est aussi une expérience qui la fera grandir. Il faut juste se tenir prêt à l'accompagner dans cette révolution (et donc ne pas la négliger au profit du nouvel arrivant qui, lui, a très très grand besoin d'être accompagné). Dit comme ça, tout semble si facile... bon courage ! Mais je connais des couples avec un enfant biologique qui ont adopté le suivant et pour qui tout s'est super bien passé ! (avec quelques incompatibilités de caractère... car l'enfant adopté n'a pas le même bagage, le même vécu des premières années et intra-utérin, les mêmes gênes... bref il est souvent très différent)
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 15 et 11 ans
Madmioute
Messages : 5
Enregistré le : ven. 8 juil. 2022 11:19
emailpersonnel : mathilde.jacquot90@gmail.com

Re: 1ère Démarche d'Adoption et 2ème enfant

Message non lu par Madmioute »

petites nouvelles,

finalement, notre poulette aura droit à son entretien, ses 6 ans bientôt révolus. Elle rencontrera la psychologue qui s'occupe de nous avec au choix notre absence ou notre présence (on pense quand même qu'elle voudra papa et maman à ses côtés)

elle est plutôt enthousiasmée par l'idée !

Nous avons fait le plus gros des entretiens, 3 avec l'As et 2 avec la psychologue. il en reste 1 gros avec l'As et surement 3 en tout.

Ce parcours est très enrichissant, on nous apporte énormément d'éléments auxquels nous n'avions pas forcément pensé; notamment lors des mises en situations. Parler avec des professionnels qui côtoient les enfants et nous portent connaissance de la réalité, ça nous ancre. Clairement, ça nous motive et nous porte encore plus.

je trouve que les mises en situation sont complexes car on doit se visualiser des situations auxquelles réagir fictivement sans accroche émotionnelles. on a l'impression de jouer au "bon" ou "mauvais" élève alors que l'affecte entre à 90% dans la vraie vie.
Répondre