Quand l'adoption se passe mal dès le départ

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
Yoshi95
Messages : 15
Enregistré le : lun. 20 avr. 2020 10:10

Quand l'adoption se passe mal dès le départ

Message non lu par Yoshi95 » sam. 23 janv. 2021 10:33

Bonjour,
J'ai lu avec intérêt un message ancien de ce forum sur une adoption internationale qui a tourné au cauchemar. La dame s'est rendue compte 3 jours après l'arrivée de sa fille que ça n'allait pas et les choses n'ont fait que s'empirer. Il me semble qu'il y a un délai entre l'arrivée de l'enfant et le jugement d'adoption plénière. N'aurait il pas été plus sage de ne pas l'adopter si dès le départ ça se passait mal ? Était ce possible ? Merci pour vos lumières.

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1181
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Quand l'adoption se passe mal dès le départ

Message non lu par Patricia01 » dim. 24 janv. 2021 19:43

Il n'y a pas forcément un délai entre l'arrivée de l'enfant et le jugement d'adoption. C'est le cas quand on adopte en France, mais en international, dans certains pays, on arrive sur place justement pour le jugement, et tout a été fait en amont. On nous met l'enfant dans les bras, on signe les papiers du jugement au tribunal, et hop, c'est plié. Et c'est trop tard pour renoncer.
C'est la raison pour laquelle il faut :
- être bien préparé;
- avoir un projet qui nous corresponde réellement (ne pas se dire prêt à accueillir un grand de 10 ans si on rêve très fort d'un bébé);
- que l'enfant soit lui aussi préparé à son adoption... ce dont on n'a pas forcément de garantie à l'étranger (il y a par le passé eu des excès assez hallucinants : des amis ont adopté en Ukraine ou Russie, je ne sais plus, un enfant de 5-6 ans à qui on a dit qu'il partait juste en vacances en France...).

Les trois conditions doivent impérativement être remplies... bien sûr cela ne garantit rien mais c'est quand même rare que des apparentements échouent.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 15 et 11 ans

chrischris
Messages : 275
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 14:27

Re: Quand l'adoption se passe mal dès le départ

Message non lu par chrischris » mer. 27 janv. 2021 10:38

Bonjour,

J'ajouterai également que arriver dans une nouvelle famille est un très grand choc pour cet enfant. Donc, oui, les débuts peuvent être difficiles, le temps que celui-ci trouve ses marques et comprenne que ses nouveaux parents le seront pour toute la vie.

Il peut y avoir des périodes de test où l'enfant vérifiera la solidité du lien (m'abandonneras-tu si je t'en fais voir de toutes les couleurs) et durant lesquelles il pourra se montrer rejetant. C'est à l'adulte de tenir bon et de lui prouver qu'il peut être digne de confiance.

Donc, non, l'adoption ce n'est pas toujours que du bonheur et il faut avoir des épaules solides et pas seulement au début.

Bonne réflexion à vous

Yoshi95
Messages : 15
Enregistré le : lun. 20 avr. 2020 10:10

Re: Quand l'adoption se passe mal dès le départ

Message non lu par Yoshi95 » dim. 31 janv. 2021 21:31

Merci pour vos réponses. Pour le moment on en est à la période d'agrément. On espère l'obtenir en 2021. On se documente. Je n'imagine pas l'adoption comme que du bonheur, même si dans ma famille j'ai un exemple d'adoption très réussie (qui remonte à plus de 30 ans !).

Répondre